Partagez | 
 

 Visite des Lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 28/05/2016
MessageSujet: Visite des Lieux   Mar 31 Mai - 16:39

Si vous n'avez pas envie d'imaginer l'un des lieux les plus tristement lugubres qu'il m'ait été donné de décrire, je vous conseille vivement de fermer cette page et d'aller lire les aventures d'un gentil petit elfe au pays des jouets. Malheureusement, cette description me semble obligatoire pour vous permettre de bien vous représenter ce curieux endroit qu'est Prufrock. Par curieux, j'entends "d'un luxe ridicule".

Le Pensionnat


Les pensionnaires de Prufrock sont des jeunes habitués aux meilleurs hôtels, à la meilleure literie, aux meilleurs mets et à une propreté exemplaire. C'est ce que l'institut leur propose. Le pensionnat, le plus grand des bâtiments en forme de tombe de Prufrock, a longtemps été considéré comme le plus luxueux pensionnat qu'on puisse trouver. Escaliers de marbre, tapis rouges moelleux sous les orteils, dorures aux murs et grandes fenêtres faites pour capturer efficacement la lumière.

Les étudiants de Prufrock sont logés dans des chambres individuelles, à la literie exceptionnelle et une salle de bain privée tellement propre qu'on pourrait manger sur la cuvette des toilettes, même si personnellement, je le déconseillerais. Les élèves sont encouragés à faire eux-même leur ménage, mais ce dernier est quand même fait tous les jours pendant les heures de cours. Le proviseur-adjoint se vanterait de l'avantage extrême qu'est la livraison, tous les mercredis, d'une corbeille de fruits frais.

Les étudiants sont logés par étage, les garçons occupent les quatre premiers, les filles les quatre derniers. Les étages sont accessibles par deux ascenseurs qui, bien heureusement, ne diffusent pas ces horribles musiques soit disant faites pour vous faire patienter mais qui ont plutôt le chic de vous taper sur les nerfs. Au rez-de chaussée, une très grande bibliothèque renferme tous les livres nécessaires à la scolarité des pensionnaires, ainsi que les classiques de la littérature. Juxtaposé à la bibliothèque, un large salon fait office de foyer des élèves, un homme aux cheveux gominés se chargera de leur servir snacks et rafraichissements à toute heure, mais uniquement ceux qui sont autorisés par le règlement. Quelques jeux d'arcade à la mode sont installés dans un coin, petit stratagème pour récupérer encore plus de monnaie de la part des étudiants. Ils peuvent s'affaler dans les nombreux fauteuils et canapés moelleux, et la télévision est en libre service. Une petite terrasse sert de coin fumeur.

La Bicoque aux Orphelins


Si le pensionnat de Prufrock est un endroit très agréable à vivre, il n'est pas donné à tout le monde de s'y installer. En effet, pour pouvoir y séjourner, il faut la signature d'un parent ou d'un tuteur, ce qu'un orphelin ne peut avoir, car, par définition, il n'a plus de parents, et s'il est envoyé à Prufrock, il n'a plus de tuteur non plus. Le proviseur-adjoint, dans sa grande bonté, a donc installé une Véritable Demeure Coquette à côté du pensionnat. Une petite annexe préfabriquée aménagée pour accueillir des orphelins dans le plus grand des conforts. Cette solution n'est que temporaire, puisque dès qu'un autre orphelin est envoyé au pensionnat, celui qui logeait dans l'annexe est alors autorisé à loger avec les autres élèves, contournant la règle de la signature sur ordre de Mr Néro, qui a mieux à faire que d'installer d'autres annexes. Pourquoi s'encombrer de cet inutile et cruel séjour ? Parce que ça fait rire le proviseur-adjoint.

Cette annexe n'a en effet rien de confortable. Au lieu de belle literie moelleuse, des bottes de foin sont installées sur le sol humide. Et une fois qu'on s'assoit sur ces bottes, une armée de petits crabes de terre en sortent, claquant furieusement des pinces pour vous martyriser les orteils. Et si ça n'était pas assez de devoir éviter les crabes, il faudra aussi éviter les gouttes suspectes qui tombent à intervalles réguliers du plafond. Une moisissure difficile à identifier a en effet colonisé le plafond, et suinte de partout. Enfin, le pire du pire, c'est que quelqu'un a tenté d'égayer les lieux, avec un papier peint vert à coeurs roses du plus mauvais effet. Ces coeurs sont si niais, si culculs qu'ils vous donneront la nausée rien qu'à les regarder.

Les autres étudiants, très au courant de cette pratique, ont affublé un nom tristement cocasse à l'endroit, qui est ici surnommé la Bicoque aux Orphelins.

Le Bâtiment Principal


Le bâtiment principal de l'institut J. Alfred Prufrock est composé en fait de trois bâtiments, reliés par des passerelles. Encore et toujours en forme de tombes, ils n'en sont pas moins luxueux que le pensionnat.

Le plus grand des trois bâtiments renferme les salles de cours, de tous les types, de la simple salle avec tableau noir jusqu'à la salle de science faite pour diverses expériences, en passant par le nouvel amphithéâtre inauguré pour marquer l'ouverture de la section universitaire de l'école. Si les autres écoles fournissent un matériel très simple et peu confortable, les élèves de Prufrock passent leurs heures de cours sur des chaises rembourrées, avec un matériel pédagogique à la pointe du progrès, encore faudrait-il que les professeurs l'utilisent. La salle de prof, endroit aussi cosy que le foyer des élèves, se trouve au rez-de-chaussée.

Le bâtiment à droite abrite l'auditorium. Trois fois plus grand que l'amphithéâtre, il ressemble à un théâtre parisien. Commandé à la demande du proviseur-adjoint, il est flambant neuf, et idéal pour qu'il se produise tous les soirs en un concert obligatoire et horripilant.

Enfin, le plus petit de ces trois bâtiments abrite le réfectoire, une grande pièce aux longues tables de bois. Le service se fait comme dans toutes les cantines : en self. Les cuisiniers redoublent d'efforts pour leur servir tous les jours les meilleurs plats. Les cantinières sont chargées de la lourde tâche qu'est la distribution de ces repas, mais n'espérez pas un sourire, elles sont tenues de porter de gros masques pour se protéger des vapeurs brûlantes des plats.

Le Bâtiment Administratif


Il y a un endroit à l'institut J. Alfred Prufrock où aucun élève n'a le droit de pénétrer sans y être convoqué : c'est le bâtiment administratif. Là-bas sont gérées les affaires diverses de l'institut. On y trouve aussi le bureau du proviseur-adjoint.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Visite des Lieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite des lieux [pv Arthur]
» [Terminé] Une visite des lieux ne serait pas de refus [Sullivan & Yuna]
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Administration :: Bureau du Proviseur-Adjoint-
Sauter vers: